Mobilité verte

Un must pour décarboniser l'économie

Pour atteindre ses objectifs climatiques, la Belgique et ses régions doivent promouvoir une mobilité verte basée sur une utilisation accrue des vecteurs d’énergie gaz et électricité dans le secteur du transport. Via son groupe de travail mobilité verte, la FEBEG interagit avec toutes les parties prenantes intéressées afin de développer la part de marché des mobilités alternatives.

Décarboniser l’économie passe par un secteur du transport plus vert

La FEBEG et ses membres prennent leurs responsabilités dans la décarbonisation de l’économie belge grâce à une part d’électricité décarbonée de plus en plus large dans la production d’électricité nationale (reprise dans ‘l’EU-ETS’). Pour atteindre les objectifs climatiques, d’autres secteurs doivent impérativement diminuer leur empreinte carbone, parmi lesquels figurent en bonne place les secteurs du transport et du bâtiment. Ces secteurs font partie des secteurs dit ‘non EU-ETS’ (transport, bâtiments, agriculture, déchets).

Les défis sont importants (*) : Le secteur du transport représente à lui seul :

  • 22,5 % des émissions de CO2en Belgique 

  • c’est également l’un des seuls secteurs dont les émissions de CO2 ont nettement augmenté depuis 1990 (+23,6%)

  • avec 9 MTeP (millions de tonnes équivalent pétrole), le transport constitue près de 22% de la consommation finale d’énergie en Belgique

  • les produits pétroliers constituent 92,6% de l’approvisionnement du secteur du transport 

(*) chiffres 2017

#A2D3F3
Donker

Le gaz pour une mobilité longue distance plus propre

Le gaz naturel est l’hydrocarbure le plus propre et représente un bénéfice substantiel pour l’environnement en remplaçant facilement les carburants classiques à base de pétrole pour les applications de transport. Le gaz naturel émet moins de CO2 que tous les autres hydrocarbures et il est nettement moins polluant (émissions très basses de particules fines de SO2 et de NOx).

Le gaz synthétique et le biométhane sont en plein développement. Ils peuvent être produits à partir de déchet, de biomasse, d’électricité excédentaire et d’autres sources d’énergie naturelles et renouvelables. Lorsque l’on mélange gaz naturel, biométhane et gaz synthétique, le bilan carbone déjà favorable des véhicules au gaz naturel peut être considérablement amélioré.

Le CNG et le LNG sont des carburants idéaux dans le domaine du transport individuel longue distance, du transport lourd et du transport maritime.

Donker

Pauvre en carbone et pollution très réduite

Donker

Bénéfices des véhicules électriques pour le transport individuel

L’offre de véhicules électriques abordables dans les segments les plus courants va se développer rapidement. L’équipement public et privé en bornes de rechargement va suivre.

L’électrification du transport est très bénéfique pour l’environnement :

  • Réduction des émissions de GES : un véhicule électrique moyen est aujourd’hui responsable de seulement 50g CO2/km, soit moitié de l’objectif européen de 95g CO2/km attendu en 2021 pour les moteurs à combustion interne
  • Qualité de l’air : pas d’émission à l’échappement donc réduction drastique des particules fines et des taux de NOx, SOx et des pics d’ozone
  • Efficience énergétique : la conversion énergétique d’un moteur électrique est trois fois plus performante que celle d’un moteur à combustion interne => consommation d’énergie en forte baisse.
  • Coûts de fonctionnement maîtrisés =>Les coûts de carburant par kilomètre parcouru sont nettement moindres avec le ‘carburant’ électrique => Beaucoup moins de maintenance qu’un moteur diesel ou essence => L’usager peut offrir des services de flexibilité au réseau et charger son véhicule à partir de sa propre production solaire.
  • Intégration accrue des énergies renouvelables => Les véhicules électriques associés aux solutions de rechargement rapides et intelligentes offrent une solution attractive en matière de gestion de la demande et constituent un vaste potentiel de stockage d’énergie décentralisé.
#A2D3F3
Donker

Nouvelles

Verdissement des voitures de sociétés: un défi à aborder de manière technologiquement neutre

23/09/2020 | Article

Rendre toutes les voitures de sociétés zéro émissions à partir de 2026 est un défi considérable qui se doit d'être implémenté de manière neutre sur le plan technologique. Libre d'émissions ne signifie pas nécessairement l'électrification de toutes les véhicules de société à partir de 2026. 

Véhicules au CNG : une option de mobilité positive pour le climat et l’environnement

17/02/2020 | Article

Un récent reportage de la VRT concluait que les véhicules au CNG (gaz naturel compressé) se positionnaient en queue de peloton en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre (équivalent CO2). Pour la FEBEG les conclusions du reportage de la VRT sont erronées et nullement étayées par des chiffres ou mesures représentatifs de la situation en Belgique

Sept fédérations mettent en place une plateforme de collaboration pour un transport plus durable

08/01/2020 | Article

Sept grandes fédérations belges, dont la FEBEG, vont intensifier leur coopération afin d'échanger leurs connaissances sur les technologies propres et faciliter leur utilisation par les particuliers, les entreprises et les pouvoirs publics.

La nouvelle plateforme de coopération sera appelée Low Emission Mobility Platform (LEMP).